Régionaux Minimes Cadets au Havre le 10 juin 2007

Lâcher des minimes et des cadets, ils vous transformerons l’antre athlétique en un endroit convivial et festif ! En effet, Le Havre a accueilli ce week-end les Régionaux minimes et cadets sous un soleil radieux. Les temps morts nombreux qui firent traîner la journée en longueur n’ont pas découragés les gabsiens surmotivés. Pour preuve, une pluie de record personnels est venue embellir la piste. Elle commence avec la marche (3000m) ou Timothée Deschamps s’est emparé du titre régional en 17’17 "64. Son record est tombé au prix d’une course menée seul en tête. Alexandre Vatine prend la deuxième place sur 5000m marche en 32 ‘21 "44. Deux podiums pour les deux premières courses, c’est un départ en fanfare ! Mélanie Bougon, qui se distingue par une foulée très ample, améliore sa marque sur 50m (7 "71). Kévin Le Baillif prend le relais, leader sur le papier, il se qualifiera pour la finale avec le meilleur temps (6 "68) malgré un deuxième appui manqué qui le déséquilibra. L’équilibre est une dimension très importante du coureur, un déséquilibre et c’est la chute ou de précieux dixièmes qui s’envolent ! L’équilibre est assuré en partie par le mouvement de bras du coureur. Il terminera deuxième en 6 "59 d’une finale très disputée où la qualité du départ s’est avérée déterminante. Georges Leroulley avec 6 "85 sera le premier non qualifié pour la finale pour un petit centième. Journée de malchance pour lui puisqu’il fini quatrième au concours du javelot après avoir été deuxième jusqu’au dernier essai (33m83). Nous avions plusieurs engagés sur 100m : Cécile Menager en 14 "56, Alicia Alexandre en 13 "22, Marion Daubenfeld en 14 "37, Anastasia Guldner en 15 "70, Adrien Carré en 12 "59, David Han en 12 "91 et Alexandre Vatine en 12 "62. Alicia, s’alignant sur cette distance afin de quérir de la vitesse, se qualifia pour la finale ou elle réalise 13 "29. Robin Aurian aura malheureusement fait le voyage pour rien, une douleur vive au mollet l’empêche de s’aligner sur sa distance favorite. Jeanne Lamy saute 1m34 à la hauteur, comme un mois plus tôt à Dieppe il s'agit de son record. Marion Daubenfeld est constante ces derniers temps (1m45) et ne parvient pas à franchir un palier qui lui permettrai d’améliorer ses marques. Emmanuel Piednoël n’est pas à son niveau avec 1m60 (il réalisa 1m75 il y a trois semaines). Il ne s’agit plus de sauter ici mais bien de franchir. Et oui quatre athlètes s’engagent sur le 200m haies. Vincent Leplat échoue au pied du podium en 29 "95 pour établir son record personnel. Alexandre Leguern, peu habitué des haies, emboîta le pas pour finir en 34 "98. Les fortes accélérations dans les intervalles n’ont pas permis de combler le retard pris lors du passage de haies. Mélanie Bougon et Mélissa Poulain s’alignèrent également sur cette distance avec un temps de 36 "06 (record du club battu, anciennement détenu par ….Mélanie elle même) et de 39 "94. Marius Lebret finira troisième du 320m haies avec une satisfaction affichée : 47 "66 est son nouveau record. Adèle Cigolini conclura la session des haies avec un 80m bouclé en 17 "25. Alicia Alexandre bat son record sur 300m en 41 "77 ce qui lui permet de prendre la 16ème place des bilans français. Elle sut remettre du rythme à la sortie du virage qu’elle a difficilement négocier. Lucile Bouteiller bat également son record pour le porter à 45 "71 malgré de mauvaises sensations au départ. Faut-il encore s’en persuader, ces sensations désagréables ne sont pas le signe assuré d’une contre performance. C’est un pied de nez à la pensée commune ronflant dans les paddocks. 35 min plus tard, les cadettes rempilent pour un 200m. Alicia et Lucile finissent un peu émoussées en 27 "13 et 29 "51. Marion Daubenfeld prend un excellent départ et réalise l’un de ses meilleurs temps (29"66). Cécile Menager établit une nouvelle référence personnelle en 30 "77. Marius Lebret et David Han sont à créditer d’un chrono de 25 "44 et de 25 "80. Journée lancer pour Yoan Messmer avec le poids, le javelot et le disque (9m79, 31m49 et 21m59). Lise Villiers préféra concilier le marteau (19m40) avec le javelot (23m58). 18m05 au marteau et pi s’en va sur le 3000m. C’est le parcours d’Anastasia Chouquet qui termine sur la deuxième marche du podium en 15’10 "88. On sent les demi-fondeur tendus, concentrés à l’approche du 1000m. Tous ce sont fixés un même objectif : dégraisser leur record de quelques secondes. Fait rare, pour quatre personnes sur cinq, l’objectif est rempli ! Lise Villiers et Mélanie Bougon, parti prudemment, terminent ensemble (3’31 "88 et 3’30 "24) à la 4ème et 5ème place. Kevin Le baillif s’attaque au record du club vieux de 16 ans (2’46 "6). Il est sur les bases de 2’44 au 500m mais ne parvient pas à relancer et perd du temps au deux tiers de la course pour finalement finir en 2’51 "72. Il s’est retrouvé un peu seul mais il lui reste une course pour battre ce record faisant l’objet de toutes les convoitises. Vincent Leplat connaît bien ses partenaires, il sait qu’en suivant Kevin il pourra battre son record. Alors, durant la course, il s’accroche à quelques encablures de son compère et termine dans son sillage. 2’55 "11, record battu ! Alexandre Leguern réalise une course tranquille dans le peloton et bat aussi son record (3’06 "52), que demander de mieux ! Les autres résultats : Poids : Anastasia Guldner-6m47 / Marion daubenfeld-8m14 / Alexandre Vatine-9m07 Javelot : Melissa Poulain-16m20 Marteau : Cécile Ménager- 30m85 / Cigolini Adèle-15m68 Triple saut : Jeanne Lamy-8m12 / Lise Villiers-9m53 Relais : Abandon des minimes filles et 5ème place prise par les cadettes filles en 54 "61


Ecrit par Romain le dimanche 10 juin 2007
Lien permanent

Départementaux Adultes 3 juin 2007 à Bernay

La saison reprend son cours par les départementaux 76 et 27 après la parenthèse heureuse des Interclubs. L’objectif est de ne pas se démobiliser après la montée en National 2. Pari tenu puisque le GABS s’en sort avec pas moins de 10 titres départementaux, 13 deuxième places et 11 athlètes viennent compléter l’accessit sur le podium. Le climat régnant à Bernay fut propice aux performances.

Pour les lève tôt, la marche ouvre le bal. Marc Louvet remporte le 5000 m en 26’00. Son record est à portée de main. Il ne faut pas non plus être en retard pour les 100m, à 10h les séries femmes commencent. A un horaire si matinal, il faut préparer les corps endormis à endurer un effort maximal d’où l’importance d’un bon échauffement. L’inusable Nathalie Lemoine l’a bien compris, elle réalise un bon temps en série (13²67) ce qui lui permet d’accéder à la finale et de prendre la troisième place des seniors femmes en 13"53. Marion Graindor pour son retour sur 100m signe un 14"53 et Cécile Ménager, dans sa première année de compétition adulte, améliore sa marque sur 100m pour la portée à 14"66. Chez les garçons Anthony David monte en puissance et se qualifie lui aussi en finale où il réalise un chrono quasi identique aux séries (11"43 contre 11"46). Alexandre Vatine en 12"29 et Simon Brient en 12"09 pour son premier 100m de l’année termine dans la même seconde. Aurian Robin ne parvient malheureusement pas à se qualifier pour la finale malgré un chrono sous les 12" (11"90). Julien Baron, en phase de découverte, oublie l’étape de la poussée et termine en 12"73 au coude à coude avec David Han qui réalise son meilleur temps cette année avec 12"61.

Cécile Ménager décida de doubler 100-200, bien lui en a pris puisqu’elle établit son meilleur chrono en 30"83. David Han (25"80) et Alexandre Vatine(25"25) en ont fait de même. Emmanuel Piednoël termine à quelques encablures (25"78). Sur cette distance nous retrouvons Alicia Alexandre qui se rapproche des minimas E (26"20) avec un temps de 26"45, Camille Daragon devance d’un cheveu Marion Daubenfeld (29"68 et 29"81).

Un quatuor se lance sur l’épreuve du 400m haies. Romain Flambard prend comme d’habitude la tête des opérations avec 54"48. Antoine Flambard réalise tout pile les minima E qualificatif pour les France (57"70). Il faudra vraisemblablement descendre encore un peu pour s’assurer une place aux Frances. Kevin Bihan-Aucomte s’essaie une nouvelle fois sur les haies. Avec 64"71, il réalise une deuxième fois les minima pour concourir aux préfrances à Val de Reuil. Marc Antoine Calle jette l’éponge à la 9 ème haie après une réception douloureuse pour sa cheville. Sa blessure l’empêchera de participer aux autres épreuves prévues dans son plan de marche. Marius Lebret est le seul représentant gabsien sur le 320m haies. Il prendra la deuxième place en 48"86. Insatiable, Marius remis son bleu de chauffe pour s’attaquer au 110m haies. Pour sa première apparition sur la distance, il signe un 18"66. Rodolphe Loue franchit les haies de 106 cm en un temps de 17"23.

Le sprint court ayant donné son verdict, place au sprint long ! Chez les hommes le titre senior du 400m est en jeu. Le GABS réalisera un triplé avec Nicolas Cury sur la première marche du podium en 50"86, suit Anthony DAVID avec 50"94 puis l’on retrouve Mikaël Louvet sur la troisième marche (53"28). Simon Brient, sprinter dans l’âme, défait ses pointes au bout de 54"91 de course. Chez les filles, Marion Graindor réalise 69"39 et Maddly Laurent M’Baye lutte jusqu’au bout pour la première place de la course. Elle terminera troisième en 60"49. Chez les cadets le 300m remplace le 400m. Alicia Alexandre réalise les minima D (42"00) avec un temps de 41"82. Lucie Bouteiller termine deuxième de la course en 46"48. Julien Baron pour ses premiers pas sur cette distance a pu demander des conseils à Robin Aurian. Dans la même série, Julien termine en 41"85 et Robin en 38"80.

En milieu d’après midi, les demi-fondeurs rentrent en scène. Une petite brise commence à se faire sentir, pas de chance ! Cependant, en étant bien concentré sur la course et sur sa technique de placement, elle passe inaperçue. Xavier Faucon vient pour se changer les idées après une intense période de bachotage, il terminera le 800m en 2’11"11. Aurélien Dumontroty cherche comment appréhender cette distance qu’il n’a jamais courue. Faut-il partir vite, comme un 400 ? Ou au contraire accélérer dans le deuxième tour ? Il trouva une réponse personnelle qui le fit courir en 2’10"86 après avoir longtemps mené la course. Cette expérience lui devrait être riche d’enseignement pour la suite. Pierre Vallin bat son record en 2’03"51. Sur le 1500m, Jérémy Picard annonce de fermes ambitions : battre son record (4’10) et bousculer l’ordre établit dans le peloton. Objectifs atteints, en effet il boucle le 1500m en 4’09"90. Il montre ainsi que sur 3000 steeple comme sur 1500m, il faudra compter sur lui dans l’emballage final. Cette saison. Anastasia Chouquet espère mettre à profit les acquis accomplis lors du stage de la Ligue à Angers. Elle terminera le 1500m en 6’53"95, loin de son record.

Il n’y a pas que les courses en athlétisme. De nombreux athlètes se sont engagés sur les concours qui se sont avérés difficile à mettre en place à cause du manque d’officiels. Merci aux bénévoles du GABS ayant fait le déplacement pour assurer un bon déroulement de la compétition (Jacques, Jean Paul, Xavier et j’en oublie…). Au marteau, Francis Aucomte réalise 28m25, Kevin Bihan-Aucomte 32m19 et Louis Bihan-Aucomte prend la troisième place avec 36m38. Cécile Ménager pulvérise son record pour le porter à 33m04. Elle établit un nouveau record de club en effaçant des tablettes Mathilde Flambard (sœur des deux frangins). Anastasia Chouquet envoie l’engin à 19m48.

Poids : Alicia Alexandre- 8m48/ Marion Daubenfeld-7m78/ Carole Riou-9m57/ Marius Lebret-10m52/ Alexandre vatine-9m45/ Antoine Flambard-10m07

Disque : Julien Barron-16m48

Javelot : Rodolphe Loue-43m66/ Xavier Faucon 23m76/ Antoine Flambard-39m96

Hauteur : Camille Daragon-1m25/ Marion Daubenfeld-1m45/ Emmanuel Piednoel-1m70

Longueur : Nathalie Lemoine- 4m77/ Alicia Alexandre-4m55/ Marion Daubenfeld-4m41/ Simon Brient-6m33/ Robin Aurian-6m06/ Alexandre Vatine-4m92

Triple-saut : Xavier Faucon-10m06/ Pierre Vallin-11m57

Les relais 4*100m viennent conclure cette journée riche en émotion. L’équipe féminine termine en 55"04 (4 ème temps). Deux équipes hommes se présentent, les demi-fondeurs et les sprinters. Ces derniers devanceront « tout juste » l’équipe des demi-fondeurs (41"25 contre 51"75) qui ne désespèrent pas de prendre un jour leur revanche…

Le rendez-vous est pris pour la deuxième étape du Pouchet le vendredi 15 juin.


Ecrit par Romain le dimanche 3 juin 2007
Lien permanent


Interclubs: Vous êtes très forts !! Une montée en émotion. Bienvenue en N2 à tous les gabsiens !!


Quelques acteurs du succès très souriants....
Ce fut épique. Toute la journée fut placée sous le signe de l’engagement et du don de soi pour défendre l’image d’un club volontaire, performant et sympathique. Avant toutes choses, nous pouvons remercier tous nos juges (ainsi que ceux des autres clubs en passant) qui nous ont permis de concourir dans des conditions exceptionnelles et sans qui nous ne pourrions vivre ces moments intenses de joies sportives. Pour la plupart la journée a été meilleure qu’à Dieppe question performance et engagement personnel. Le son crépitant du micro nous a fait tendre l’oreille toute la journée pour guetter les bilans intermédiaires. « On est derrière, on est derrière ; on a 100 points de retard ; on va revenir avec le steeple ; combien ? on a combien ? ASCH est devant ? Oui. De combien ? ». Ce dimanche les deux clubs se sont empoignés dans le fair-play le plus complet et furent toute la journée aux coudes à coudes. Le GABS est en avance avant les relais…la joie se lit sur certains visages c’est dans la poche…...4 fois 100m femmes douche froide passage hors zone……les calculs vont bon train……l’espoir renaît, on peut y arriver, il faut assurer les relais et grappiller les points au javelot et sur les relais restants….et puis la machine repart l’équipe est déjà d’attaque….on prépare les relais avec une volonté décuplée….4 fois 100 les mens assurent et c’est une victoire difficile mais tous les points sont bons à prendre…..4 fois 400 les filles s’arrachent et limitent la casse…nous gardons des chances….4 fois 400m hommes, on veut des points on veut gagner…..laborieux jusqu’à l’envolée d’un Nicolas fort en jambe et qui creusera l’écart s’engouffrant dans la vague bleue avec plaisir….Les résultats tombent : le club monte en N2 !! Avec environ 600 points d’avance et un très très bon total, le club retrouve son meilleur niveau depuis 20 ans. Une vraie perf !! 600 points d’écart cela représente très peu et il faut bien se rendre compte que c’est l’équivalent d’une performance moyenne dans une épreuve. La preuve est faite que chaque effort fourni, chaque personne mobilisée pour le club est importants et que c’est véritablement un effort collectif. Avouez que c’est beau pour un sport individuel !!
A souligner également que l’équipe de Régionale n’a pas déméritée et dénote d’un vivier d’athlètes prêt à en découdre pour jouer les premiers rôles en équipe une. L'équipe de régionale éclabousse son total du premier tour puisqu'elle réalise 11263 points (contre 8438pts au 1er tour).
Résultats Nationale 3
Résultats Régional 1

Rendez-vous aux départementaux adultes le 3 juin prochain pour retrouver les copains et copines en compétition et rééditer vos exploits !! (Concernant le demi-fond, attention il y a des départementaux à part le 27 mai à Eu voir calendrier).
Bon moi perso ça doit bien faire 10 ans que j’attendais cette montée et cette solidarité alors inutile de vous dire que j’suis content. Merci mes petits athlètes….


Ecrit par Romain le dimanche 20 mai 2007
Lien permanent

Le GABS mérite son accès à la N2


Nath éblouissante....

Toute la journée les bilans intermédiaires ont rythmé les battements de cœur des athlètes de l’ASCH et du GABS durant ce second tour des Interclubs 2007. Les ambitions étaient affichées : les deux clubs visaient la montée en N2. L’ASCH souhaitant retrouver le niveau qui était le sien l’an passé et le GABS visant depuis quelques années la montée, cela nous annonçait une journée où le suspens allait être palpitant. Toute la journée, les deux clubs se sont tenus au plus serré. Chaque athlète mobilisé pour son club cherchant à faire du mieux possible pour défendre les couleurs de son club. De nombreuses performances ont été en progression par rapport au premier tour il y a quinze jours à Dieppe. Les protagonistes ont conscience que le match va être serré jusqu’à la dernière épreuve. Cette fois-ci sur les terres des havrais la bataille fut beaucoup plus serrée car le club havrais de l’ASCH était au complet et le club fait la course en tête toute la journée. Avant les relais le GABS réussit à passer en tête du bilan avec environ 1300 points d’avance. Il reste les relais à courir pour que les gabsiens finalisent leur avance et accèdent à la montée. Mais c’était sans compter avec un coup de théâtre comme sait si bien les amener le sport qui devait mettre dans le doute toute l’équipe du GABS. Un passage hors zone synonyme de disqualification du relais féminin ! Les visages se crispent, les gabsiens se regardent. On console les filles qui s’étaient beaucoup investies dans le relais et déjà il faut se mobiliser à nouveau pour ne pas perdre toutes ses chances. Jusqu’au bout le combat fut beau et le relais 4 fois 400m moment fort de la journée fut à l’image de la journée. Jusqu’au bout la victoire fut incertaine pour finalement voir le GABS se détacher et finir en tête. La montée en nationale 2 est acquise de façon certaine pour le GABS. Il restera à l’ASCH à se comparer au totaux des clubs de nationale 2 pour savoir si un club de la région a fait un total inférieur au sien. Logiquement l’ASCH devrait accompagner le GABS dans sa montée. Avec son total de point le GABS se serait classé quant à lui 3 e en nationale 2 et mérite donc logiquement son accession.


Ecrit par Romain le dimanche 20 mai 2007
Lien permanent

Départementaux 17 mai 2007: Rien n'arrête un Gabsien motivé

Un ciel menaçant n’a pas empêché notre petit bataillon de courageux de faire de belles performances lors de ces départementaux jeunes. En effet avec pas moins de 9 médailles le ratio athlètes/médailles est plutôt bon puisque nos compétiteurs étaient 10. Avec 25m87 au javelot, Lise a largement devancé ses concurrentes puisque la seconde est à 19m27 lors du concours minimes filles. Kévin prendra lui aussi la première place sur 1000m en minimes garçons. Une course sans suspens où il a dès les premiers mètres pris l’ascendant sur ses adversaires. Il lui restait à se battre seul contre lui-même pour tenter un record de club qui reste à sa portée. Gagnant largement la course, il ne pourra malheureusement pas prétendre à ce record mais réalise là une bonne performance avec un 2’56’’ au 1000m. Dans la série des médailles d’or, le marcheur Timothée reportera lui aussi facilement son 3000m marche comptant jusqu’à presque 250m d’avance sur ses concurrents. Il explosera son record pour boucler dans un chrono de 17’35’’94. Les médaillés d’argent n’en sont pas moins contents : Georges Leroulley au 50m minimes, Vincent Leplat au 200m haies minimes, Mélanie Bougon au 1000m minimes. Quant au médaillés de bronze, ils avaient l’air bien contents aussi (vous pourrez le voir sur les photos) : Lise Villiers au 1000m, Georges Leroulley au javelot, Morgan Jeanvoine au 1000m benjamins.
Voici tous les résultats des gabsiens présents (à noter que Jeanne fait 4 e en hauteur et au javelot).

Minimes Filles :
Mélanie Bougon : 16m89 au marteau / 36’’77 au 200m haies (D2)/ 10’’06 au 50m haies / 7’’7 au 50m / 3’32’’54 au 1000m.
Lise Villiers : 15m80 au marteau / 36’’83 au 200m haies (D2) / 25m87 au javelot (D1) / 3’42’’52 au 1000m.
Jeanne Lamy : 15’’37 au 100m / 1m34 en hauteur (D2) / 17m41.
Minimes Garçons :
Vincent Leplat : 30’’61 au 200m haies (D1) / 19m67 au disque / 3’05’’95 au 1000m.
Timothée Deschamps : 3m98 en longueur / 17’35’’94 au 3000m marche (D1) / 15m75 au disque.
Georges Leroulley : 12’’76 au 100m / 6’’9 au 50m / 34m22 au javelot.
Alexandre Leguern : 19m54 au marteau / 3’09’’ au 1000m.
Kévin Le Baillif : 2’56’’ au 1000m.
Benjamins :
Morgan Jeanvoine : 14’’86 au 100m / 10’’6 au 50m haies / 3m99 en longueur / 3’40’’ au 1000m.
Simon Leplat : 3m36 en longueur / 3’53’’ au 1000m.


Ecrit par Romain le jeudi 17 mai 2007
Lien permanent

Challenge Pouchet à Sotteville le 28 avril 2007


Tonio toujours d'attaque.

Après un stage à Carcassonne pour peaufiner leur préparation estivale durant les vacances de Pâques, les athlètes du GABS étaient d’attaque pour en découdre avec la première compétition estivale de l’année 2007. Ce fut une belle journée ensoleillée pour reprendre les pointes. Bien sûr les performances sont encore en devenir car le pic de forme n’est pas prévu aussi tôt dans la saison. Mais on a le droit cependant à de belles performances et à de beaux duels qui prédisent des performances encore excellentes pour la saison.

En marche athlétique, la météo était peu propice aux performances et notre marcheuse Audrey Poulain a réalisé un chrono moins bon que ses espérances en bouclant son 3000m en 18’58’’. Alexandre Vatine aligné sur 5000m marche pour la première fois finira en 34’52’’69.
Sur 400m haies, ce fut une course où le duel Morel Flambard fut plein de rebondissement. Menant la course, Charles-Edouard Morel après une faute sur sa dernière haie verra Romain Flambard revenir sur les derniers 40m pour le coiffer sur le fil. Un vrai duel où Jean-Marie Thely était venu jouer les outsider en enflammant la course à partir de la sixième haie. Marc-Antoine Calle fait quant à lui un début de saison difficile en finissant en 61’’64 loin de son niveau. Il est parti sur un faux rythme dès la première haie. Antoine Flambard confirme ses progrès de l’an passé et fait une très belle course rythmée en 57’’63 battant ainsi dès le début de saison son record personnel. Il réalise déjà les minimas E pour les France Jeunes. Marius Lebret prend ensuite le départ de son 320mhaies cadets où il termine en 3ème position à 5/100 du 2nd en 49"50. Un bon chrono de départ pour un athlète légèrement diminué physiquement en ce moment. Pendant ce temps, Cécile Ménager, sur le terrain annexe, lance son marteau de 4kg à 27m93. Une performance en léger retrait par rapport à ce qui est réalisé à l’entraînement. Des soucis de prise de repère dans le cercle qui devraient se régler avec l’expérience en concours. Les hommes forts du club prennent la place de Cécile au marteau. Francis Aucomte, doyen du concours, s'en sort honorablement avec 28m98 surclassant Charles-Edouard Morel qui arrive péniblement à 28m47. Kévin Bihan et Louis Aucomte s'échappent quant à eux avec respectivement 35m16 et 34m64.
Vient ensuite une des belles performances de ce samedi. Sur 800m, Aurélien Quesnel réalise une course où il prend ses responsabilités et imprime un rythme soutenu pour revenir à son meilleur niveau. Cela lui permet d’établir d’entrée de jeu l’une de ses meilleures marques de sa carrière en bouclant son 800m en 1’57’’33. C’est de bon augure pour la saison. D’autant plus que son partenaire d’entraînement Sébastien Marc gagne sa course en 1’59’’78, signant une fois de plus une énième chrono sous les 2 minutes. Pierre Vallin dans la même course établir un temps proche de son record en 2’04’’84 signe que des progrès sont là. Xavier Faucon finira en 2’11’’87, sur les bases de son niveau actuel. Alicia Alexandre sur le sautoir en longueur bat alors son record avec 4m73. Antoine Flambard et Damien Faucon, au javelot, passent les qualifications pour finalement réaliser respectivement 43m06 et 39m90. Des prises de marques et des gestes techniques à stabiliser encore pour ces deux athlètes qui peuvent lancer encore plus loin. Damien l’avait prouver l’an passé en lançant juste sous les 50m.
Retour au sprint avec les filles sur 100m. Nathalie Lemoine-Sieurin, reine de la piste, remporte sa série en 13"60 accompagnée de Julie Alliaume en 14"43. Cécile Ménager dans la série précédente termine en 14"64. Mélanie Vasse passe quant à elle 2m50 à la perche pendant que se déroule les 16 séries de 100m masculins. Dans celles-ci: Anthony David. fait son retour avec un 11"67; Kévin Bihan et Olivier Morais s’affrontent pour finir en 12"60 et 12"77; Pierre Vallin réalise 12"68, chrono respectable pour un demi-fondeur.
Alicia Alexandre rechausse les pointes pour battre à nouveau son record, cette fois-ci sur 300m, en 42"56 elle est d’or et déjà au niveau des minimas E pour les Frances Jeunes. Lucile Bouteiller finit en 46"80 après avoir pris un départ un peu trop lent selon ses dires. Elle démarre la saison avec un chrono meilleur qu’en début de saison dernière et semble en avoir encore sous le pied. Elle bat ainsi son record personnel.
Anastasia Chouquet ouvre le 1500m ( 6’36’’96) pour le GABS puis c'est au tour de Jeremy qui après une course intelligente (accroché au groupe de tête) termine en 4'10’’47 (performance R1), Aurélien Dumontroty clôt la 1ère série masculine en 440’’08. Il s’agissait de son premier 1500m.

Place aux haies hautes avec un nouveau record du club pour Charles-Edouard Morel sur 110m haies. Acclamé par un public gabsien en délire, il remporte sa série en 15"18 avec la manière et en explosant le record du club de plus d’une demi-seconde. Carole Riou lançait durant ce temps son engin à 9m11. Elle se rapproche ainsi des minimas (9m30) pour participer aux Frances Vétérans au lancer du poids. Alexandre Vatine jettera lui son poids à 8m70, se classant ainsi 4 e cadets.
Il est temps pour les sprinteurs restant sur la piste de Sotteville à 20h00 de jeter leurs dernières forces dans la bataille. Les Gabsiennes et Gabsiens répondent présent bien que tous soient fatigués: Cécile Ménager en 31"45, Lucile Bouteiller en 29"46, Julie en 30"95, Anthony David en 23"38, Marc-Antoine Calle en 23"86, Olivier Catelain en 24’’64, Kévin Bihan en 27’’36, Aurélien Dumontroty en 26’’78, Pierre Vallin et Xavier Faucon dans la même série et dans la même seconde: en 25’’54 et 25"61. L’éternel André Kadi réalise 27’’47.

Eric Letouze et Wilfried Vauchel, derniers courageux de la journée, s'élancent pour leur 5000m à 21h passée. Eric s’imposera largement en 15’50’’72 et Wilfried signera lui un chrono de 18’20’’49. Ces deux dernières performances permettent au GABS de dépasser un total de 10 000 points pour la première fois sur une étape du Challenge Pouchet.

Il s’agissait également pour les dirigeants du Groupement Athlétique de la Basse Seine d’effectuer des tests pour composer l’équipe d’Interclubs. Cette compétition par équipe est un moment fort pour les clubs français et le GABS se plie avec joie à cette tradition. Le premier tour aura lieu à Dieppe dimanche 6 mai.
Le deuxième tour des Interclubs se déroulera quant à lui le 20 mai au Havre.
Les plus jeunes poursuivront leur saison en disputant la deuxième étape du challenge Tribu le mardi 8 mai prochain à Fécamp. Le bus passera à 12h45 à Gravenchon, 12h55 à Lillebonne et 13h05 à Bolbec.


Ecrit par Romain le samedi 28 avril 2007
Lien permanent

Régionaux Minimes en Salle 18 mars 2007


Timothée s'impose sur le 3000m marche.

La journée a bien commencé puisque Timothée Deschamps sur 3000m marche a de suite pris ses responsabilités . Il est en train d’explorer et de découvrir ses capacités en ce moment à l’entraînement avec Marc (Louvet) et son sparring partner de luxe (Régis bien sûr). Et c’est pour cette raison qu’il a de suite pris son rythme et c’est donc imposé avec un chrono de 18’04’’50.
Cette journée fut l’occasion pour deux de nos gabsiens de faire trembler la tablette des records du club. Ce fut tout d’abord Mélanie (Bougon) qui s’alignait sur 50m haies. Une discipline sur laquelle elle s’essaye avec succès puisqu’elle établit donc un record en 9’’71, effaçant ainsi le nom de la célèbre Marion (Graindor). Sa régularité et son travail à l’entraînement commence à payer sur cette discipline technique. Le deuxième record de la journée est à mettre à l’actif de Kévin (Le Baillif) qui réalise 6’’81 sur 50m plat. Charles-Edouard (Morel) voit ainsi disparaître l’un de ces multiples records en minimes. Ceci étant, il aurait sûrement pu également s’approcher du record au 1000m détenu par Patrick (Saussaye) s’il avait couru en patron. En effet, les deux premiers finissent en 2’50’’ et 2’51’’ et on peut estimer que s’il avait joué la tête de course cela aurait été possible de finir en tête.
Cette compétition a surtout permis de faire un petit bilan pré-estival et de mesurer certains points à travailler davantage. Pour certains il faudra aborder la compétition avec plus d’agressivité (au sens sportif du terme) et d’énergie. Tactiquement sur 1000m apprendre à ne plus regarder derrière soi constamment mais viser devant, apprendre à démarrer au bon moment, rentrer directement dans les concours dès le premier essai, prendre confiance en soi pour les barres de saut en hauteur, stabiliser les techniques de départ en sprint, etc…

Voici les résultats complets :
DECHAMPS Timothée. 3000mMarche:18'04"5
LEBAILLIF kévin. 1000m:2'58"61. 50m:6"81 (record de club)
FERAY Simon. Poids:7,37m. 50m:7"27. Longueur:3,92m
LEPLAT Vincent. 50m:7"15. 1000m:3'05"41
LEGUERN Alexandre. 50m:7"53. 1000m:3'11"83
SIEURIN Dimitri. Longueur:4,01m. 1000m:3'22"45

BOUGON Mélanie. 50mH:9"71(Record de club).1000m:3'32"57. Triple:8,47m
CIGOLINI Adèle. Hauteur:1,25m. Triple:8,48m.1000m:4'04"13
VILLIERS Lise. Poids:6,92m. Longueur:3,75m. 1000m:3'40"45
Ce qui nous fait deux podiums (Timothée 1er à la marche, et Kévin 3e sur 1000m) et deux records de club.


Nos médaillés du jour, Timothée et Kévin.


Kévin, 3e sur 1000m


Ecrit par Romain le dimanche 18 mars 2007
Lien permanent

Championnats de France Jeunes en salle 2007: Charly l'outsider

Pour sa 15e participation aux Frances Charles-Edouard Morel a été inspiré. Deux ans auparavant les Frances s’étaient déjà déroulés à L’INSEP mais la réussite n’avait pas été au rendez-vous puisque Charly avait échoué à des barres inférieures à son potentiel de l’époque. Ce dimanche 25 février il fallait être levé à 5h00 du matin pour respecter le phénomène de « réveil musculaire » et être prêt à 9h25 pour les séries du 60m haies espoirs. Notre gabsien se présentait avec le 28 temps sur les 29 engagés. La série est stressante et les incidents de départs se multiplient. La tension augmente avec les minutes qui passent derrière les starting-blocks. Même Samuel Coco-Viloin habitué des championnats à haute pression partagera son stress avec Charly après la course. Après quelques instants de déconcentration dans l’attente du jugement des starters lors du deuxième faux départ, Charly se remet dedans et une fois n’est pas coutume partira dans le gros des troupes lorsque le coup de pistolet est donné. Charles-Edouard Morel finit 3e de sa série et se qualifie ainsi pour les demi-finales en 8’’57 grâce à un cassé décisif sur la ligne (le 4e concurrent réalisant 8’’60). Trois heures plus tard en demi-finales, le gabsien réussira à réitérer son record en courant également en 8’’57. Un des aspects intéressant en vue de la saison estivale sont les progrès réalisés sur la qualité du départ et sur le franchissement des obstacles. Les réceptions post-obstacle sont quant à elles encore à travailler.

Samuel et Charly prêts à en découdre dans le respect.

Une fois les demi-finales passées, il faut gérer le temps d’attente qui est de 1h30. C’est un temps difficile à planifier car la tension doit redescendre pour ensuite être quasiment aussitôt réactivée pour le prochain défi : le concours de saut en hauteur. Charly n’est pas dedans en début de concours. La tension nerveuse des 60m haies se fait ressentir et a laissé des traces. Le concours de perche se déroule en même temps que celui de hauteur et la configuration des sautoirs perchistes et sauteurs en hauteur partent sensiblement au même endroit. Cela à amener beaucoup de souci de concentration à Charly. Première barre : 1m90. Charly franchit au deuxième essai. Impasse à 1m94. Et puis ensuite le stress apparaît car Charly ne passe 1m98 qu’au 3e essai. On est passé pas loin de la catastrophe. C’est la bagarre psychologique sur chacune des barres suivantes car Charly est très bien en jambe mais à des difficultés à se mettre dedans. Heureusement son caractère de combattant et de compétiteur vont lui permettre de franchir 2m02 au 3e essai. Le concours prend tout à coup une autre tournure. Ils ne sont plus que 8 après cette barre décisive. L’objectif est atteint pour Charly et il peut se lâcher. C’est ce qu’il fera en franchissant une barre à 2m05 de fort belle manière (assez largement). Damien Fitte-Duval, l’un des prétendants au podium sort à 2m05. D’un rapide calcul on s’aperçoit alors qu’ils ne sont plus que 4 dans le concours. Pierre Puyjalon d’Aix en Provence franchit lui aussi 2m05. Charly et lui sont donc tout deux à la troisième place puisqu’ils échoueront tout deux à 2m08. Le décompte des essais fera la différence en faveur du sudiste.
Charly n’est pas loin de réaliser le hold-up parfait puisqu’il finit 4e espoirs français en effaçant à la manière d’un outsider une barre à 2m05 alors qu’il se présentait avec l’avant-dernière place des présents au concours. Un gain de 10 places.
C’est tout de même avec beaucoup de satisfaction que nous repartirons de l’INSEP. Le bilan est plutôt positif et une fois de plus Charly a été un compétiteur exceptionnel.


Plus d'une corde à son arc le Charly...


Ecrit par Romain le dimanche 25 février 2007
Lien permanent

Les Préfrance de Cross 2007 à Plouay

Le dimanche 11 février, 1450 crosseurs et crosseuses de 135 clubs normands et bretons à partir de la catégorie cadet, et allant jusqu’aux vétérans, étaient à Plouay dans le Morbihan, pour disputer les championnats 2007 de l’interligue Normandie-Bretagne. Parmi eux, il y avait un petit groupe de 28 Gabsiens. En jeu cette année, puisque la FFA a encore retenu le cross court au programme, 9 titres individuels et autant par équipes.
Ils sont forts ces bretons, et par leurs performances lors des courses, et par leur préparation du parcours. Celui-ci comportait tous les éléments, avec 3 montées, chacune plus difficile que la précédente, le tout terminant par une ligne droite qui, face au rafales, paraissait interminable.
Grande satisfaction pour Blavet-Scorff, le club organisateur, avec 2 titres individuels, et un par équipe. Satisfaction aussi pour le Gabs, avec un athlète qualifié pour les championnats nationaux, et 3 équipes classées. Pour ce qui est des autres places sur le podium, 19 des 27 marches étaient occupées par des équipes bretonnes. En réalité, ce ne fut pas la surprise. Presque aussi forts sur le plan des titres individuels, ils en prennent 5, contre 3 pour les bas normands, et un seul pour les hauts normands. Mais quel titre que celui-ci ! La course en question était la dernière de la journée : celle des seniors hommes. Le Gabs y avait son équipe, renforcée par le CSG. Letellier, de l’USO Mondeville, assura une allure remarquable sur presque 12 kilomètres, suivi comme son ombre par Benhari, du Val de Reuil, et du breton Jaouen. L’année dernière à Louviers, lors de ces mêmes interrégionaux, tous les trois avaient opté pour le cross court. Là, Benhari s’était laissé coiffer juste avant la ligne d’arrivée, surpris par le sprint du breton. Letellier avait fini quatrième. Ici à Plouay, le vracman avait donc deux concurrents à surveiller. L’attention des spectateurs, portée avant tout sur ce « duel à trois » était totale, si bien que la pluie, attendue dès le matin, est arrivée presque inaperçue. Finalement, à vingt mètres de la ligne, c’est Letellier, épuisé, qui céda du terrain. 10 secondes plus tard arriva Jaouen, suivi de 6 hauts normands dans les 10 premiers, dont les frères Oubassour, anciennement du Gabs. C’était la seule déception pour les spectateurs bretons. En ce qui concerne le club, Lahcen El Ghazouani s’était pointé en tête à la fin de la première boucle, mais s’est fait doubler par Nicolas Lemoine (105è) et Aurélien Quesnel (110è) lors de la deuxième. Inséparables sur le restant du parcours, ce n’était qu’à la fin que Nicolas a réussi à devancer son co-équipier d’une poignée de secondes. Le système qualificatif étant ce qu’il est, ils n’iront pas à Vichy. Toutefois, ils peuvent être contents d’avoir terminé devant d’autres coureurs qui auront cet honneur. Plus loin, Mickaël Joignant est arrivé à décrocher Wilfried Vauchel. Tous deux finissent bien trempés par les averses. L’équipe se classe 21 sur 29.
Quant aux autres courses, les normands ont ramassé plus que des miettes pendant ces championnats. Citons celle des vétérans, où nous avons placé 2 équipes normandes, une de chaque province, sur les plus hautes marches du podium. Cette course, qui a débuté le programme, confirme la tendance actuelle, qui voit le plus grand peloton se constituer de ‘vieux’. Ici, ils étaient 277. Sur le plan Individuel, en revanche, on ne dénombrait que deux hauts normands, dont le sottevillais Mendy, dans le groupe de tête. Le hacman Pascal Hérin participe à la conduite initiale du peloton, mais perd du terrain progressivement, pour finir à la 37è place. Il se classe troisième vétéran 2. Le Gabs, se classe 27è équipe sur 31, mais il devance les caennais et les mondevillais. Nos représentants sont à leurs places logiques. Sylvain Lair (96è) et Gérard Boivin (127è) sont suivi de Jean-Luc Piednoël (183è), Martial Poussereau (270è), Eric Porthault (275è). Venu remplacer Stéphane Barray, retenu par le travail, Barry Holmes, en tant que doyen de la course, prend soin de ne laisser personne derrière lui.
Place alors aux cadettes, où les Gravenchonaises Alicia Alexandre et Anastasia Chouquet, se classent respectivement 106è et 126è.
Pas de possibilité d’un classement par équipe pour nos cadets. A cause des doutes sur sa santé, Alexandre Vatine n’a pas pris le départ, et Jordan Lebair s’est foulé la jambe au dernier tour. Thomas Plaissy, Julien Baron, et Emmanuel Piednoël sont parvenus à complèter leurs 5 kilomètres sans incident.
Dans le cross court, Sophie Ménard a essayé sans succès de prendre les commandes dès le départ. Elle réussit à maintenir le contact jusqu'à la deuxième boucle. C’était le moment choisi par Emmanuelle Honoré de Pont Audemer pour démontrer sa vitesse de base, confirmée lors de sa victoire sur 1500 mètres en salle quelques jours plus tôt. En très peu de temps, elle est passée de la dixième à la deuxième place derrière une autre championne du coin en la personne de Gaëlle Le Calve. Gagnante sur cross long en 2006, celle-ci avait suffisamment de marge pour assurer le titre, chez elle cette fois. Sur cette distance, nous avions Maddly Laurent M’Baye, et Audrey Poulain. Avec sa grande foulée, Maddly a pu devancer la spécialiste de la marche qu’est Audrey de l’ordre d’une trentaine de places.
Dans l’autre cross court, le Gabs finit 21è. Sébastien Marc, en mi-peloton, mit à profit sa vitesse acquise sur la piste, pour grignoter quelques places en remontant la longue ligne droite. Avec son pas régulier, Pierre Vallin termina 30 secondes plus tard. Les présidents (l’actuel et l’ancien) du CSG Athlétisme ferment la marche, Louvet père prouvant qu’il est capable de courir aussi vite qu’il marche ! Cependant, il laissa Louvet fils grimper la pente de l’arrivée devant lui, histoire, peut-être, de ne pas vouloir le démonter. En effet, Mickaël, tout comme Simon Brient, avait le regard vacant. Ils semblaient être sous l’hypnose d’une cadence imposée par leurs balladeurs. C’était leur façon de survivre à l’épreuve, afin d’apporter les quelques points qui permirent à l’équipe d’être classée.
Des blessures ayant écarté la possibilité d’une formation complète chez les juniors, seuls Jérémy Picard et Xavier Faucon ont pu prendre le départ. Malgré quelques bousculades avant que le fil de coureurs ne s’étire, Jérémy s’accroche, et maintient le contact avec un deuxième groupe, pour ne perdre que quatre places en 6 kilomètres. En se classant 22è, Jérémy s’est hissé 85 places par rapport à sa prestation 2006, et se qualifie pour les championnats de France le mois prochain. Quant à Xavier, il se situait autour de la 40è place à la fin de la petite boucle, mais en perd une vingtaine sur les deux grandes.
Cela fait au moins 5 ans que la petite Sandra Levenez, de Carhaix-Plouguer, s’accumule des titres. Frêle d’apparence physique, il lui fallut à peine un kilomètre de course afin de mettre tout le monde d’accord sur le résultat final. Jamais n’avait-on demandé aux femmes de parcourir près de 7 kilomètres. Même pas aux championnats du monde. Erreur de la part des organisateurs, ou évolution dans les distances en cross country jugées être à la portée de l’élite ? Déjà, aux régionaux à Yvetot, Céline Leroux s’est demandé si elle allait résister sur presque 6 kilomètres. A Plouay, autour d’elle, de nombreuses filles se surveillaient, et s’interrogeaient sur leurs propres capacités. La gabsienne, avec beaucoup d’expérience à ce niveau, a tenu bon, mais ce sont les vétéranes qui figuraient fort. La rouennaise Sophie Chéral finit 7è, Brigitte Vilain-Legouez est 42è, et une troisième haut normande, l’inusable Sylviane Lévesque-Marguin se classe 48è sur 205.
Avec la course des hommes sur cross long, déjà décrite, cette réunion s’est achevée, et le Gabs a quitté le Morbihan content des efforts de chacun, et surtout de la qualification de Jérémy pour les nationaux.

Résultats des Gabsiens :

Equipes: Vétérans – 27è /31, Cross Court Hommes - 21/21, Seniors Hommes – 21/29
Individuel: Qualifié pour les championnats de France – le junior, Jérémy Picard.

Les courses :

Cadettes : 106è – Alicia Alexandre, 126è – Anastasia Chouquet. / 133
Cross Court F: 56è – Maddly Laurent M’Baye, 83è – Audrey Poulain. / 86
Elites F: 156è – Céline Leroux. / 205
Cadets: 116è – Thomas Plaissy, 131è – Julien Baron, 148è – Emmanuel Piednoël. / 160
Juniors H: 22è – Jérémy Picard, 59è – Xavier Faucon. / 111
Vétérans: 96è – Sylvain Lair, 127 – Gérard Boivin, 183è – Jean-Luc Piednoêl
270è – Martial Poussereau, 275è – Eric Porthault, 277è – Barry Holmes / 277
Cross Court H: 81è – Sébastien Marc, 101è – Pierre Vallin, 155è – Simon Brient,
156è –Mickaël Louvet, 157è – Marc Louvet / 157
Elite H: 105è – Nicolas Lemoine, 110è – Aurélien Quesnel, 137è – Lahcen El Ghazouani
240è – Mickaël Joignant, 250è – Wilfried Vauchel

Résultats.


Ecrit par Romain le samedi 17 février 2007
Lien permanent