Les Championnats Nationaux de cross country 2008 se sont déroulés à Laval, dans la Mayenne, sur l’hippodrome de Bellevue-la-Forêt. Parmi plus de 3500 individus et plusieurs centaines de clubs venus disputer l’une des 13 courses proposées, il y avait Kévin Le Baillif, accompagné d’un petit contingent de supporteurs de la Vallée du Commerce. Cette année, le site choisi pour recevoir les France se trouvait à deux pas de la Normandie. L’année dernière, à Vichy, nous avions le junior Jérémy Picard. Dimanche dernier, le 2 mars, c’est le cadet Kévin qui portait les couleurs du GABS.
Tel fut son appétit, que, bien avant l’heure du départ, il s’aligna dans le box des qualifiés individuels, car il tenait à avoir la route dégagée. Devant lui : seul un quad en éclaireur depuis lequel on filmait les explications, et derrière, une fois le coup de pistolet parti, suivaient pendant au moins deux cents mètres de course : 351 concurrents voraces. Malheureusement, ce n’était que ‘pour la photo’. Bientôt avalé par une soixantaine de ceux-ci lors du premier passage, ‘Kev’ se trouvait relégué à la 170è place lors du deuxième. Il a avoué, après course, s’être laissé emporter par l’occasion, et avoir mal dosé son effort, ce qui semble être confirmé par sa dernière ligne droite ; une vingtaine de coureurs repris en 300 mètres, pour se classer 261è. Ce fut, quand même, une expérience instructive. Il faut dire que Jérémy, spectateur à ces championnats, a dû ressentir un degré de frustration à voir son ami s’épuiser prématurément, car il avait connu une situation pareille au bout de la boucle initiale lors de nos interrégionaux à Flers il y a deux semaines. Il est à espérer que l’année prochaine à ce stade, tous deux seront à nouveau au départ.
Qui dit hippodrome entend de gentils virages et d’interminables plates lignes droites, de quoi favoriser les chances de pistards bipèdes comme Mokhtar Benhari, vainqueur aisé à Flers. Ce senior du Val-de-Reuil A C est bien connu dans le milieu de l’athlétisme à l’échelle nationale, car, capable de 7:50 sur 3000 m. A Laval il a su profiter des conditions d’un vrai parcours crée par les préparateurs. Ainsi, chaque boucle ne comportait pas seulement 5 longues montées dans les champs d’herbe entourant l’hippodrome, mais aussi autant d’abrupts changements de direction dans la partie boisée. Toujours aux avant-postes à chacun des 5 passages devant les tribunes, Benhari fournit un superbe effort à cent mètres de l’arrivée, pour passer de la quatrième à la deuxième place, et finir premier français, sous les applaudissements d’environ 20 000 spectateurs. Il avait couru ses 11980 mètres en 38:01, à une moyenne de 19 km à l’heure, couvrant chaque kilomètre, signalé par un tir de fusée, en 3 minutes 10. Parmi les 384 concurrents qu’il a laissés derrière lui dans cette course élite, d’autres normands de taille se sont illustrés, dont l’ex-gravenchonais Hassan Hirt (7è), puis Ali Ouadih (40è), Mohammed El Ghazouani (45è), et 3è à Flers, Pierre Lemaître (104), et Rachid Chekhemani (120è), tous du HAC. Mieux encore, dans le cross court, un ancien Gabsien, en la personne de Mohammed Oubassour, s’est décroché une très belle dixième place des 281 qualifiés. Son frère Hassan, bien placé au premier passage devant la foule en cross long, n’a pas connu le même succès, car il perd une chaussure peu de temps après.
A ces championnats : beaucoup d’ambiance musicale, malgré un temps capricieux, et un speaker dynamique, bien au fait avec le palmarès des favoris. C’était aussi une journée comblée par un titre individuel haut normand. Non, c’est trois titres. Seulement, il fallait se lever tôt pour ne pas rater les deux autres, car ils revenaient aux ‘vieux’. D’abord, à neuf heures, Sylviane Levesque-Marguin menait les vétéranes 2 jusqu’à la corde. Quarante cinq minutes plus tard, le V2 Pascal Hérin conduisit 148 concurrents très expérimentés vers le même résultat. Décidément, le milieu athlétique havrais était en fête dimanche. Sylviane et Pascal sont, eux aussi, du HAC.
Reste l’ultime étape pour les meilleurs crossmen et crosswomen : les mondiaux le 30 mars à Edimbourg, capitale écossaise.
Le GABS est déjà à l’œuvre…….. à préparer la nouvelle saison sur piste.