Les FRANCES JEUNES : ascenseur émotionnel au GABS.
Ces championnats jeunes 2019 resteront dans les têtes comme des championnats riches en émotions au GABS.
Sur 800m Hugo Dalla après une saison en demi-teinte avait à cœur de se replacer au bilan et malgré quelques fautes tactiques va se replacer 19ème français. A la sortie du premier 100m Hugo marque très légèrement le pas et se retrouve au sein du peloton. Cette petite hésitation lui coûtera des efforts puisqu’il va devoir sans cesse attendre l’ouverture pour prendre véritablement son rythme. En sortie de 300m une seconde opportunité se profile pour sortir du peloton mais Hugo reste trop prudent. Il fera l’effort à 250m de l’arrivée mais les quelques secondes perdues ne se reprendront pas. A ce niveau chaque erreur peut se payer cher. Cependant Hugo aura fait un bel effort pour revenir dans le coup en ligne opposée. Avec 1’55’’20 il se replace bien au bilan lui qui était arrivé avec la 32e place repart 19ème. Dès la fin du championnat son coach et lui sont déjà en train de voir les axes de travail pour revenir plus fort et sûr de lui. A signaler que ce sont ses 6ème Frances. Belle performance.
Yanis Gimay lui s’aligne sur sa discipline de prédilection le 400m haies. Ce sont ses premiers championnats de France mais il fait face et gère très bien émotionnellement son entrée dans le championnat. Aligné en 3ème série couloir 4, la course se déroule au mieux et Yanis fait preuve d’intelligence dans sa gestion tactique. Le vent de face en ligne opposée le fait changer de jambe un peu plus tôt que d’habitude mais il ne s’affole pas et sait qu’il peut revenir en restant lucide. C’est ce qu’il fait et il déboule dans la dernière ligne droite aux coudes à coudes pour la première place. La neuvième haie est très difficile et les jambes se dérobent sous lui. Saisi par le lactique. Il rétablit son équilibre, s’accroche et reste lucide pour gérer la dernière haie mais les adversaires reviennent dangereusement. Yanis est 3ème de sa série en 56’’19 départagé au millième puisque le 4ème est aussi en 56’’19. Romain Flambard son coach reste les yeux rivés sur la dernière série d’où viendra le verdict de qualification. Les chronos s’égrainent et la qualification est au bout après quelques minutes qui ont parues une éternité. Finale.
Le lendemain, Yanis reste bien calme et se lance dans sa finale avec une idée en tête créer la surprise. Calé au premier couloir, il sait qu’il faudra gérer le deuxième virage au mieux sans paniquer. Et cela s’avère vrai puisque le vent encore un peu plus marqué l’oblige à changer à la 4ème haie de schéma tactique. Mais la course a été préparée en amont avec son coach et se faisant confiance il revient progressivement dans le virage. A la bagarre pour la troisième place  jusqu’au bout puis finalement 5ème il aura fait vibrer ses proches et bat son record personnel 55’’51 en finale. Une vraie performance que de battre ainsi son record en finale et de gérer ainsi émotionnellement son premier championnat. C’est une grande fierté pour Romain Flambard son coach.
Adrien Péralta lui arrive sur ces Frances avec de bonnes sensations et ayant le sentiment d’avoir franchi un cap. Quinze jours avant sur ce même stade d’Angers il est en effet passé sous la barrière des 50 secondes en 49’’95. Un déclic confirmé par une séance de très grande qualité la semaine d’avant. Il sent qu’il a trouvé la clef du 400m. Mais il est loin d’imaginer ce qui l’attend et que le déclic est bien plus important qu’il ne croit.
En série il fait plus que confirmer cette sensation puisqu’il claque un 49’’40 et ressort extrêmement content de ses sensations.
Le lendemain en échauffement de la finale la tension monte un peu mais la gestion du stress est parfaite et la pression retombe bien à l’entrée en chambre d ‘appel. Adrien aborde cette finale avec détermination mais reste détendu. C’est ce qu’il faut. Il est au 7e couloir et sait déjà qu’il va falloir imposer son rythme et se faire confiance. Et c’est ce qu’il fait puisqu’il part très fort. Le clan du GABS dévore des yeux la course qui se déroule…..comme un rêve. Déjà 300m de courus et Adrien débouche aux coudes à coudes pour la deuxième place et c’est ce qu’il attendait pour mettre en action un finish dévastateur. Il se détache de son adversaire direct et…...48’’81, vice-champion de France !!! Les larmes coulent sur le visage d’Hugo Dalla son copain d’entraînement, larmes qu’il mettra de longues minutes à sécher. Le bonheur est collectif. En toute discrétion, Guillaume Péralta le papa d’Adrien devra s’asseoir quelques minutes pour encaisser cette foule d’émotion. En étude sur Caen Adrien a profité cette année des conseils de Stéphane Lepoittevin alliés à ceux de son coach de toujours Romain Flambard. Les deux coaches tombent dans les bras l’un de l’autre et le bonheur est partagé avec joie. C’est tout un groupe qui savoure cette médaille d’argent.
Le GABS est fier de ses performances humaines et sportives de haut vol.
Les résutats globaux
Les résultats des 800m juniors hommes
Les résultats des 400m haies cadets
Les résultats des 400m cadets

Instagram du GABS
Twitter du GABS