La chance a souri à l’organisation du GABS, le meeting de Lillebonne s’est déroulé sous un ciel ensoleillé même si quelques rafales de vent rappelaient la tempête de la veille.

Les athlètes invités ont répondu présent, et dans ces conditions météo favorable, la compétition ne pouvaient être que de qualité, pour preuve 3 records de stade ont été battu.

Un grand MERCI en premier lieu aux jurys qui ont répondu présent pour ce 15ème meeting, sans qui la compétition ne pourrait avoir lieu.

Le meeting s’est ouvert sur les 100m avec la victoire de Lesly Régulier du Lille Métropole Athlétisme en 11’’95. Elle devance Anne Maquet (12’’09) et Romane Cruchon (12’’21).

Sur le 100m Handisport, pour la première fois organisé à Lillebonne, c’est Lucile Razet de l’ES falaise, qui l’emporte en 13’’78.

1er concours du meeting, le lancer de disque femme a tenu toutes promesses, avec la présence de 5 athlètes du top 20 français. Maëlle Philippe, Rouennaise d’origine, maintenant licenciée au Lille Métropole Athlétisme, a très bien lancé le concours avec un premier jet à 53m19, battant d’entrée son record personnel et le record de la piste de Lillebonne (et donc du meeting).  Elle réalise un concours régulier avec un 2nd jet à 52m87 et un dernier jet à 53m15. Elle remporte le concours devant deux athlètes du CA Montreuil, 2cm seulement les séparant : 52m82 pour Marie-Francine Mvoto Abeng et 52m80 pour Mélanie Pingeon.

Dans le concours du lancer de Javelot, C’est Grégory Camus, également du Lille Métropole Athlétisme, qui a dominé les débats avec un javelot expulsé à 65m27. Il devance Sébastien Aubert du Stade Villeuneuve sur Lot (62m18) et Nicolas Yoyo du Ca Montreuil, 2nd l’an passé (61m81).

Nouvellement au programme du meeting, le saut en longueur homme a vu l’excellente participation du Togolais, Roméo N’Tia. Il a d’entrée écrasé le concours avec un saut à 7m78, explosant de plus de 50cm le record de la piste et donc du meeting. Le 2nd, relégué à 67cm, réalise tout de même 7m11. Il s’agit de Guillaume Fleuter d’Aigle Mortagne, 7 petits centimètres devant l’athlète de Côte d’Ivoire, Thierry Konan (7m04).

Place aux courses avec le 400m haies homme. La course était serrée avec 3 athlètes déboulant ensemble après la 8ème haie, à 100m de l’arrivée. C’est finalement l’Algérien Saber Boukemouche qui l’emporte en 50’’47, tout proche de son meilleur chrono de la saison réalisé au Caire début avril. Mickaël Bertil, de l’EFS Reims, vainqueur du meeting en 2015, réalise également un excellent chrono, 50’’58, à 2/10 de son record, et termine 2nd. Le Jamaïcain Sheldon Williams se classe finalement 3ème en 51’’54, un chrono loin de ses ambitions, lui qui vise la sélection dans l’équipe de Jamaïque pour les prochaines échéances internationales. A noté la 4ème place de Maxime Ténière, du stade Sottevillais 76, qui peaufine sa reconversion sur 400m haies et s’approche des minimas pour les championnats de France Elite en établissant son nouveau record personnel en 53’’20.

Sur 800m, la course de Cynthia Anaïs était attendue. La demi-finaliste des derniers championnats du monde a effectivement remporté aisément la course, bien emmenée par Audrey Nkamsao, en 2’04’’48. Derrière, le classement s’est dessiné dans le dernier virage, c’est la Portugaise Salomé Alfonso (2’06’’71) qui a pris le dessus sur Lucie Lerebourg (SPN Vernon)(2’08’’44). La Marocaine Marwa Nasri réalise une belle remontée mais termine sur les talons de la 3ème en 2’09’’46.

Sur 200m, en l’absence de Loïc Naprix, appelé en sélection en équipe de France, la course était ouverte. C’est le Rémois Ismaël Diop qui l’emporte en 21’’29, son meilleur chrono de la saison, devant Maxime Ténière, qui réalise son meilleur chrono de la saison, quelques heures après sa bonne performance sur 400m haies (21’’53). Pour compléter le podium, Innocent Bologo (Stade Sottevillais 76) termine en 21’’60, lui qui plus tôt dans la journée avait remporté le 100m en 10’’70.

Enfin, dernière épreuve élite du meeting, le saut à la perche femme a été un peu perturbé par le vent. Elise Russis et Mathilde Mas (du Stade Sottevillais 76) ne sont pas parvenue à franchir les 4m05 demandés et s’arrêtent toutes deux à 3m85. 2ème et 3ème du concours, Eloïse Genissel (Caen AC) et Louise Greco (Pont-Audemer AC) terminent 3ème et 2nde avec 3m95 départagées aux essais (l’une ayant franchie la barre au premier essai, l’autre au second). La belge Mélanie Vissers s’est sort quant à elle plus favorablement puisqu’après avoir effacé la barre de 4m15 au 3ème essai, elle a tenté son record personnel et le record de Belgique : 4m26. Elle n’y est malheureusement pas parvenue mais avec 4m15 elle remporte le concours et améliore le record du meeting et le record de la piste de 12cm.

Du côté du GABS, quelques performances sont également à mettre en avant : Quentin Pigot remporte le 800m en 1’56’’36. Sur la même distance Morgane Dalla Libéra établi un nouveau record avec 2’31’’33. Sur 400m haies cadet, Yanis Gimay confirme son chrono de la semaine passée, avec 56’’36. Sur 200m Adrien Péralta signe un bon 22’’61.

Retrouvez les résultats de l'animation jeunes ici

Le 15ème meeting de Lillebonne a donc a nouveau été à la hauteur de sa réputation, malgré l’absence de Label National.

Cette réussite, c’est tout un club qui la porte :

  • Les bénévoles en amont, responsable de la communication vers la presse, les élus, les athlètes, les jurys, responsable des récompenses, des lots, du matériel, de la buvette,  responsable du transport des athlètes (avec les aléas que cela comprend les soirs de tempête !) ;
  • Les bénévoles présents le jour J, pour préparer le stade, transporter les athlètes, pour gérer les courses, les concours, l’accueil des jurys, des athlètes et des jeunes, responsable de prises de vues, des navettes entre secrétariat et juges à l’arrivée, de la sécurité à l’entrée du stade, de la mise en place des podiums, le rangement du stade après cette journée harassante.
  • Les bénévoles encore présents pour ramener les athlètes à la gare de bonne heure le dimanche matin, rapporter les plantes, le matériel de la ligue, le matériel de la buvette et communiquer le bilan financier aux collectivités locales.

Un très grand BRAVO et MERCI à tous !!!

Bien sûr, rien de ceci ne serait réalisable sans l’appui financier et technique de la ville de Lillebonne.

Un grand merci à la ville de Lillebonne et ses services.