Cynthia Anais, l'une des têtes d’affiche forte, reviendra cette année au meeting National de Lillebonne pour une quatrième participation. Après avoir remporté assez largement trois fois le 800m féminin lors de ce meeting, Cynthia espère bien réaliser la passe de quatre, permettant de lancer de forte belle manière sa saison estivale en cette année Olympique. En effet, ayant un record personnel en 2'00''60, Cynthia pourrait bien profiter de cette saison estivale pour réaliser un joli coup double : passer sous la barrière symbolique des 2 minutes, mais aussi réaliser le Niveau de Performance Requis pour les Jeux Olympique de Tokyo, qui se dérouleront du 23 juillet au 8 août, ce qui lui permettrait d’être sélectionnée une cinquième fois en équipe de France (3 sélections chez les A, 1 chez les jeunes). Cynthia arrive aux abords de cette saison estivale sans réelle pression particulière. En effet, Cynthia, en début de pandémie, avait décidé de mettre un terme à sa carrière sportive en l’annonçant publiquement. Le nombre de décès du Covid ne motivait plus Cynthia à s’entrainer, qui avait décidé de s'arrêter là avec l’athlétisme. Six semaines plus tard, sa passion pour le double tour de piste ainsi que les discussions avec son entourage ont fait ressurgir l’envie de s’entrainer et l’envie de se dépasser. Après avoir repris progressivement et n’ayant pas forcément accès aux infrastructures martiniquaises (dû à la pandémie de covid), Cynthia réussira tout de même à devenir vice-championne de France élite 2020, lors des championnats de France à Albi, quelque dixièmes derrière la néo-française Noelie Yarigo et surtout juste devant l’étoile montante du 800m féminin français, Léna Kandissounon. Cette jolie médaille d’argent venait s’ajouter à la jolie collection de médailles nationales que possède Cynthia (6 médailles nationales). Cynthia pourrait donc frapper fort cet été, elle qui ne cesse de s’entrainer dur et de prendre du plaisir sur la piste. Cynthia est en très bonne santé, et espère le montrer à Lillebonne ! Elle vous donne donc rendez-vous le samedi 5 juin, pour un 800m qui risque d’être électrique !