La deuxième  journée des régionaux élite débute par les séries du 200 et c'est Morgane Dalla Libera qui ouvre les hostilités. Le départ a été un peu étrange car le temps de latence du starter a pris Morgane à contre-temps. Il va falloir une trentaine de mètres à Morgane pour entrer vraiment dans sa course. Le rythme sera intéressant mais il est un peu tard et le chrono s'alignera sur 27”13. Morgane pense déjà à la finale où elle espère faire mieux en gommant ces imperfections du départ. En attendant la finale les garçons entrent en lice. Adrien Péralta en 23”37 en série manque de puissance sur son départ. Thomas Colboc s'élance également sur la distance qu'il bouclera en 24”89. Encore un peu jeune techniquement Thomas a une marge de manoeuvre s'il poursuit son travail technique. Thomas Leterc quant à lui remet un peu les pendules à l'heure avec un 23”09 de belle facture. Ça commence à passer sur les appuis en course lancée même si la mise en action est encore un peu timide et qu'il ait deux appuis un peu faibles en virage opposé. Place à la récupération pour la finale. Morgane s'approchera encore de la barre des 27”02. Bien joué, belle réaction. En finale Thomas Colboc retranche dix centièmes et fait donc son record en 24”79.
En finale quelques heures tard, Thomas Leterc ne trouvera pas la clef et réalise 23”37. Adrien Péralta un peu remonté fait une course plus fluide et aboutie. Il sort en 22”92. Il se replace aux bilans français et établit un nouveau record du club qu'il reprend à Charles-Edouard Morel 22”95 en cadets juniors. Il s'approche dangereusement du record de Thomas Leterc (22”88) en espoirs seniors.
Deux cadettes se sont qualifiées sur 60m haies. Justine Le Duey claque un 9”83. Elle voulait descendre sous les 10” et c'est largement qu'elle réussit.Malgré de nombreux doutes personnels les progrès techniques étaient indéniables mais il fallait un déclic psychologique. C'est fait et c'est un nouvel horizon qui s'ouvre. Élise Moro plus en peine sur le plan puissance a laissé ses appuis trop s'effondrer et doit finir en 5 appuis. Elle tentera de se reprendre en finale.
Yanis Gimay claque lui aussi un bon chrono puisqu'il se glisse sous les 9” en 8”93. Un vrai travail de souplesse sera une des clefs du progrès. Il confirmera en finale avec 8”90. Très bien.
Sur 800, Quentin Pigot et Hugo Dalla Libera partenaires d'entraînement vont ferrailler avec fair-play. Ils font tous les deux de super chronos avec un très beau déclic de Quentin qui “bousille “ complètement son record de plus de deux secondes ( 1'57'16 contre 1'54”58). Voilà quelques années qu'on attendait ce déclic. Cyril en 2'05''86 est à la recherche d'une forme trop variable. Hugo confirme son lancement de saison prometteur et se replace aux bilans avec un bon 1'54”48. Les choses se mettent en place pour les Frances.


C'est un bilan très très positif pour ces athlètes qui savent s'investir dans leur sport pour se réaliser.
Les résultats globaux
Les résultats des Gabsiens.