Tout d'abord, le 15 mai dernier, Gérald Avignon était au départ du marathon de Saumur. Ce n'est pas son premier marathon. Auteur d'un joli chrono de 2h52.20 en 2015 à Amsterdam et d'un 2h55.14 à Lausanne en 2014, cette distance est bien connue de Gérald. Cependant, il y a toujours des imprévus. Est-il possible de toujours tout maitrisé ?

Une préparation faite durant un hiver très humide, un mental mis à rude épreuve. Mais, le 15 mai dernier à Saumur c'est la chaleur qui était le problème des coureurs. Un départ à 9h00 avec un soleil étouffant, pesant.

Courir sur la base de 4 minutes au kilomètre, voici l'objectif qu'il s'était fixé. Les kilomètres passent et première alerte au 17ème kilomètre le petit groupe qui courait ensemble depuis le départ commence à exploser, 10 kilomètres plus loin c'est Gérald qui lève le pied. Son corps ne répond plus comme prévu, alors, avec beaucoup de sang froid, il prend le temps de bien s'hydrater et manger. L'orage passe et notre gabsiens finit sans souci particulier son troisième marathon. Pas dans le temps souhaité. C'est vrai.

"le marathon de Rennes" nouvel objectif pour fin octobre.

Ses anciens plans d'entraînement avaient été ressortis pour préparer cet objectif qui lui tenait à cœur. Après discussion avec son entraîneur,  Florian l'accompagnera pour toute la planification des entraînements. La mission sera de courir en moins de 2h50. Un très beau projet en vu.

Angéline était elle alignée sur le marathon de la liberté qui se déroulait à Caen le dimanche 5 juin dernier. Identique à Gérald une préparation compliquée avec ce climat humide. Elle souffre également d'un genou, ce dernier qui l'a d'ailleurs fait souffrir 60% de la course. Bien préparée cela ne l'a pas empêchée de réussir son objectif. Courir en moins de 3h30. Résultat 3h26, 5ème Femme, 2ème M0 et 2ème Régionale. En prime, une belle qualification pour le championnat de France de marathon. Bravo !

Comment réussir un marathon en Master 7 ?

Françoise Bisiaux, 71ans était aussi au départ du marathon de Caen. Le but était de terminer et de se faire plaisir. Contrat rempli. Françoise disputait là son dernier marathon. Un très grand bravo à elle !