France Jeunes 2019: émotions, émotions, émotions

Les FRANCES JEUNES : ascenseur émotionnel au GABS.
Ces championnats jeunes 2019 resteront dans les têtes comme des championnats riches en émotions au GABS.
Sur 800m Hugo Dalla après une saison en demi-teinte avait à cœur de se replacer au bilan et malgré quelques fautes tactiques va se replacer 19ème français. A la sortie du premier 100m Hugo marque très légèrement le pas et se retrouve au sein du peloton. Cette petite hésitation lui coûtera des efforts puisqu’il va devoir sans cesse attendre l’ouverture pour prendre véritablement son rythme. En sortie de 300m une seconde opportunité se profile pour sortir du peloton mais Hugo reste trop prudent. Il fera l’effort à 250m de l’arrivée mais les quelques secondes perdues ne se reprendront pas. A ce niveau chaque erreur peut se payer cher. Cependant Hugo aura fait un bel effort pour revenir dans le coup en ligne opposée. Avec 1’55’’20 il se replace bien au bilan lui qui était arrivé avec la 32e place repart 19ème. Dès la fin du championnat son coach et lui sont déjà en train de voir les axes de travail pour revenir plus fort et sûr de lui. A signaler que ce sont ses 6ème Frances. Belle performance.
Yanis Gimay lui s’aligne sur sa discipline de prédilection le 400m haies. Ce sont ses premiers championnats de France mais il fait face et gère très bien émotionnellement son entrée dans le championnat. Aligné en 3ème série couloir 4, la course se déroule au mieux et Yanis fait preuve d’intelligence dans sa gestion tactique. Le vent de face en ligne opposée le fait changer de jambe un peu plus tôt que d’habitude mais il ne s’affole pas et sait qu’il peut revenir en restant lucide. C’est ce qu’il fait et il déboule dans la dernière ligne droite aux coudes à coudes pour la première place. La neuvième haie est très difficile et les jambes se dérobent sous lui. Saisi par le lactique. Il rétablit son équilibre, s’accroche et reste lucide pour gérer la dernière haie mais les adversaires reviennent dangereusement. Yanis est 3ème de sa série en 56’’19 départagé au millième puisque le 4ème est aussi en 56’’19. Romain Flambard son coach reste les yeux rivés sur la dernière série d’où viendra le verdict de qualification. Les chronos s’égrainent et la qualification est au bout après quelques minutes qui ont parues une éternité. Finale.
Le lendemain, Yanis reste bien calme et se lance dans sa finale avec une idée en tête créer la surprise. Calé au premier couloir, il sait qu’il faudra gérer le deuxième virage au mieux sans paniquer. Et cela s’avère vrai puisque le vent encore un peu plus marqué l’oblige à changer à la 4ème haie de schéma tactique. Mais la course a été préparée en amont avec son coach et se faisant confiance il revient progressivement dans le virage. A la bagarre pour la troisième place  jusqu’au bout puis finalement 5ème il aura fait vibrer ses proches et bat son record personnel 55’’51 en finale. Une vraie performance que de battre ainsi son record en finale et de gérer ainsi émotionnellement son premier championnat. C’est une grande fierté pour Romain Flambard son coach.
Adrien Péralta lui arrive sur ces Frances avec de bonnes sensations et ayant le sentiment d’avoir franchi un cap. Quinze jours avant sur ce même stade d’Angers il est en effet passé sous la barrière des 50 secondes en 49’’95. Un déclic confirmé par une séance de très grande qualité la semaine d’avant. Il sent qu’il a trouvé la clef du 400m. Mais il est loin d’imaginer ce qui l’attend et que le déclic est bien plus important qu’il ne croit.
En série il fait plus que confirmer cette sensation puisqu’il claque un 49’’40 et ressort extrêmement content de ses sensations.
Le lendemain en échauffement de la finale la tension monte un peu mais la gestion du stress est parfaite et la pression retombe bien à l’entrée en chambre d ‘appel. Adrien aborde cette finale avec détermination mais reste détendu. C’est ce qu’il faut. Il est au 7e couloir et sait déjà qu’il va falloir imposer son rythme et se faire confiance. Et c’est ce qu’il fait puisqu’il part très fort. Le clan du GABS dévore des yeux la course qui se déroule…..comme un rêve. Déjà 300m de courus et Adrien débouche aux coudes à coudes pour la deuxième place et c’est ce qu’il attendait pour mettre en action un finish dévastateur. Il se détache de son adversaire direct et…...48’’81, vice-champion de France !!! Les larmes coulent sur le visage d’Hugo Dalla son copain d’entraînement, larmes qu’il mettra de longues minutes à sécher. Le bonheur est collectif. En toute discrétion, Guillaume Péralta le papa d’Adrien devra s’asseoir quelques minutes pour encaisser cette foule d’émotion. En étude sur Caen Adrien a profité cette année des conseils de Stéphane Lepoittevin alliés à ceux de son coach de toujours Romain Flambard. Les deux coaches tombent dans les bras l’un de l’autre et le bonheur est partagé avec joie. C’est tout un groupe qui savoure cette médaille d’argent.
Le GABS est fier de ses performances humaines et sportives de haut vol.
Les résutats globaux
Les résultats des 800m juniors hommes
Les résultats des 400m haies cadets
Les résultats des 400m cadets

Instagram du GABS
Twitter du GABS


Ecrit par Romain le lundi 8 juillet 2019
Lien permanent

France Jeunes 2019: Les vidéos.

Séries du 800m Juniors: Hugo Dalla Libera
 

Séries du 400m haies cadets: Yanis Gimay
 

Finale du 400m haies cadets: Yanis Gimay
 

Séries du 400m cadets: Adrien Péralta
 

Finale du 400m cadets: Adrien Péralta


Ecrit par Romain le lundi 8 juillet 2019
Lien permanent

Le GABS en Allemagne

Comme chaque fin de saison une petite délégation s’est déplacée en Allemagne pour courir la tradionnelle course de Bad Essen.

Toujours bien reçus par nos partenaires allemands, les Gabsiens étaient logés en famille d’accueil. Francoise, Leti, Nicolas et Noémie représentaient  le GABS.

Nicolas arrive nettement moins en forme que les années précédentes,  pour cause d’un marathon terminé il y a 10jours, ce qui  ne le portait pas à son pic de forme. Ayant conscience de ce fait, il maitrise sa course et termine avec une jolie médaille en chocolat à la 4ème place. Bravo pour cette belle saison.

Leti commence à se forger une expérience et maitrise de mieux en mieux l’effort, comme elle le démontre  lors de cette course où elle baisse sa marque (par rapport à l’an passé) de 2’. L’entrainement finit toujours par payer. On continue. Bravo.

Françoise ne s’arrête plus, après avoir terminé son premier marathon à 68 ans, nous la voyons réduire son chrono sur ce parcours assez difficile. La question que l’on pourrait se poser est: où va-t-elle s’arrêter ?  Un très grand Bravo pour ta saison.

Noémie reprend plaisir à courir progressivement, après une saison compliquée dû aux études, c’est dans le groupe demi-fond qu’elle retrouve la forme. Après quelques courses cette année elle commence à bien apprivoiser les courses de fond. Le chrono baisse vite et même très vite puisqu’elle  descend son record (par rapport à l’an passé) de 4’. Malgré la chaleur. Un grand bravo pour la progression et place au repos pour attaquer de nouveaux objectifs.

Pour accompagner les Gabsiens il y avait aussi les époux ou copine de chacun. Mylène accompagnait Nicolas et découvre l’ambiance Gabsienne et les précieux  liens avec nos amis Allemands.  Bravo pour ta course.

Freddy était venu partager ce beau week-end avec Leti. Une belle course également et étonné du chrono qu’il réalise. Il partit  rapidement avec Florian puis Freddy réussit à maintenir le cap et limiter la casse sur la fin, cela résume un chrono autour de 41’. Un grand bravo. « Tu as ta place dans notre groupe » J

Je n’oublie pas de remercier toutes les familles d’accueils et surtout Franck pour la gestion des activités. Merci à Stéphanie et Britta pour la réception et coordination. Nous avons tous hâte à l’année prochaine. MERCI à VOUS.


Ecrit par Florian le mardi 2 juillet 2019
Lien permanent

Finale régionale Pointes d'or 2019

Cette finale régionale des pointes d’or à Bernay marquait la fin de saison pour les plus jeunes athlètes du GABS. Antonia Jeanvoine, Quentin Brument et Thomas Canivet s’étaient qualifiés. Antonia fait une belle saison et s’est prise au jeu au fil des compétitions. On l’attendait depuis quelques saisons, c’est fait. Elle a fait de beaux progrès cette saison en terme d’investissement et son genou l’a laissé un peu plus tranquille. Sur 50m en début de journée, les sensations sont moyennes et Antonia aura des difficultés à se mettre en route mais le chrono reste à son niveau (7’’45). Au saut en longueur elle bat une fois encore son record pour l’amener à 4m63. Les 5m deviennent un horizon proche qui doit lui donner envie de poursuivre son travail technique sur la foulée (dans un premier temps). Au javelot Antonia applique les consignes et bat également son record avec 16m17. Avec 80 points au triathlon Antonia confirme son niveau. Les choses se mettent en place. Un travail technique est en cours de réalisation et nul  doute qu’avec l’attention dont elle fait preuve Antonia va encore progresser sur ce plan. Ce sera la clef pour construire de bonnes bases solides pour les catégories supérieures.
Quentin Brument aura connu des fortunes diverses. Au disque il trouvera son équilibre sur le dernier essai et battra son record avec 21m35. Au triple saut, Quentin a tendance à se crisper et cela l’empêche de mettre de l’amplitude sur ses bondissements et de la fluidité dans sa course pour aborder la planche avec aisance. Vouloir trop bien faire lui amène de la crispation. Il a essayé de se relâcher un peu au milieu du concours mais l’enjeu des 10m prendra le dessus. Sur 1000m les courses féminine et masculine étant mélangée Quentin qui part prudemment a du faire face à un trafic un peu plus intense. Il lui a fallu remonter en zigzaguant un peu sur les premiers 300m et il perd là quelques secondes qui lui manqueront à la fin (3’16’’03). Au total il fait 91 points et est donc bien au niveau de son meilleur triathlon (la semaine passée 93 points).
Thomas Canivet commence à mettre en place des points techniques au javelot et cela paie avec un nouveau record à 32m37. Au 50m haies malgré un vent de face, Thomas réalise une course très équilibrée et engagée. Il bat son record avec 8’’45 abaissant ainsi sa marque de 20 centièmes malgré le vent. Le travail paie. Au triple saut les choses ont été plus compliquées et Thomas a du aller chercher des ressources mentales pour ne pas s’effondre. En effet au premier saut il s’ouvre la main avec ses pointes sur sa réception. Les premières minutes sont compliquées. Thomas voit ensuite un saut avorté par une mésentente avec le juge qui pensait que le saut n’était pas commencé. Thomas arrache un 10m14 qui sera tout de même sa meilleure performance personnelle après son record la semaine passée (10m63). Si on rajoute à cela que le vent de face a perturbé les concurrents pendant tout le concours pour leur marque. Le coaching a été ici déterminant pour adapter les marques.
Thomas Canivet repartira de Bernay avec un très beau total de 106 points au triathlon et une 6ème place régionale ex-æquo.
C’est donc en beauté que nos jeunes athlètes terminent leur saison avec encore des records personnels et de bonnes performances.

Les résultats
Les résultats des gabsiens

Pendant ce temps-là trois athlètes du GABS poursuivent leur préparation finale pour les championnats de France Jeunes qui auront lieu les 5-6-7 juillet prochain à Angers. En effet ils sont bien trois à s’être qualifiés pour les France : Yanis Gimay sur 400m haies, Adrien Péralta sur 400m et Hugo Dalla Libera sur 800m. La préparation se déroule bien.

Inscriptions pour la saison prochaine : les pré-inscriptions sont déjà ouvertes et vous pouvez trouver le bulletin d’inscription sur le www.gabsite.fr pour remplir d’ores et déjà vos papiers.


Ecrit par Romain le lundi 1 juillet 2019
Lien permanent

France Jeunes 2019: qualifiés !

Cette année ils seront trois à être qualifiés pour les Frances qui se dérouleront à Angers. Les championnats se dérouleront du 5 au 7 juillet prochain.
Voici les vaillants qui représenteront le GABS aux Frances :
Adrien Péralta sur 400m cadet
Yanis Gimay sur 400m haies cadet
Hugo Dalla Libera sur 800m juniors
C'est une belle étape et la validation d'une partie de l'objectif personnel pour eux. Désormais ils vont tout donner pour finaliser leur objectif ultime: réussir ces Frances.


Ecrit par Romain le vendredi 28 juin 2019
Lien permanent

Equip'athlé, tour printanier 2019 : Une première expérience par équipe et de nombreux records.

L'équip'athlé, c'est l'équivalent des interclubs mais pour les jeunes : les athlètes doivent être présents dans toutes les familles d'épreuves. Deux équipes du GABS se sont prêtées au jeu ce dimanche.

Chez les Minimes filles, l'équipe composée de Mathilde Votte, Morgane Avignon, Antonia Jeanvoine et Louise Mandeville se classe 11ème sur 18 (6ème du département).

Mathilde faisait ses débuts en compétition. Elle s'est ainsi essayée au javelot, au saut en longueur, au 50m ainsi qu'au relais 4x60m. Morgane établi son record au disque au delà des 15m, bat largement son record en longueur (+0.50m) pour le hisser à 3m62 et s'approche de son record sur 50m. Louise augmente de 2m sa meilleure performance au disque (17m60), mais peine en hauteur et sur 1000m. Enfin Antonia augmente d'un petit cm sa meilleure marque en longueur malgré un fort vent de face (4m47), d' 1m au javelot (15m79) et s'approche de son record sur 80m haies.

Chez les benjamins garçons, l'équipe amputée de quelques compétiteurs, réalise tout de même une très bonne performance en se classant 4ème (3ème du département).

Félix Le Meur, pour la première fois en compétition sur ses épreuves du jour, établi ses records de belles manières : 4m08 en longueur, 8"37 sur 50m et 15m77 au javelot. Baptiste Buzes, bat son record au disque d'1m, réalise 3m87 en longueur. Pour son 4ème 1000m de la saison, il descend encore son record en retranchant 2" pour finir en 3'22"51 non loin de Quentin Brument (un peu moins de 3'20). Déçu par son 1000m, ce dernier réalise tout de même une très bonne journée en atterrissant à 9m82 au triple saut malgré un dernier bond manqué et explose son record au disque en dépassant la barrière des 20m (20m53). Enfin Thomas Canivet bat lui aussi deux records : sur 50m haies, il établit une nouvelle référence avec un vent régulier : 8"70 et bat d'1 cm son record en hauteur.

Merci à Fabien et Patrick pour avoir œuvré toute la journée en tant que jury.


Ecrit par Romain le mardi 25 juin 2019
Lien permanent

Préfrances Estivaux 2019

 Cette année les préfrances se déroulaient à quatre ligues (Pays de loire, Centre Val de Loire, Bretagne, Normandie), les minimas étaient véritablement drastiques et les qualifiés avaient du batailler ferme pour en arriver là. Angers et son grand stade qui a maintes fois accueillis les grands championnats de France avait ouvert son arène entourée de pelouses inclinées dans le grand parc du Lac de Maine.
Les gabsiens étaient au nombre de 9 à faire le déplacement. Pour certains s’étaient l’aboutissement d’une saison pour d’autres l’occasion de se faire une place pour les Frances Jeunes à venir. Les fortunes ont été diverses. Le samedi les gabsiens s’alignaient sur les séries du 400m haies, du 400m et du 800m. Les espoirs étaient importants sur 800m puisqu’Hugo Dalla devait améliorer sa marque pour faire les minimas B synonymes de qualification directe. Malheureusement nos coureurs de 800, Quentin Pigot et Hugo Dalla se sont laissés surprendre et ont laissé un peu filer leur course sans être véritablement acteurs. Le lendemain en finale Quentin Pigot essaiera de corriger le tir en partant de manière plus incisive mais les jambes n’y étaient plus. Sur 400m Adrien Péralta déjà qualifié et Thomas Leterc vouaient bien faire mais des erreurs tactiques et une certaine forme de crispation les empêchent de réellement s’exprimer. Ils feront tout de même 50’’50 pour Adrien et 50’’66 pour Thomas. Cela représentait tout de même sa meilleure performance de la saison pour Thomas. Thomas sera un peu trop prudent le lendemain et ne fera pas mieux. Adrien saura le lendemain peaufiner des détails tactiques et réalisera un superbe 49’’95 en gérant de A à Z sa course comme il l’entendait. Il avait tiré les enseignements de la veille. Morgane Dalla Libera fait une course prudente le samedi et réalise un timide 63’’90. Le lendemain son coach Romain Flambard la motive et lui dit de prendre des risques, elle se lance dans la bataille et réalise son meilleur chrono de la saison en 62’’30. La prise de risque a payé. Bien joué Morgane. Sur 100m haies Elise Moro qualifiée in-extremis et encore peu expérimentée est passée par tous les affres de la compétition. En série elle subit un peu la course. Elle se reprend en finale se lançant avec envie et tentant des choses qu’elle maîtrise peu. A la septième haie une attaque mal négociée jette le frisson dans les tribunes et elle retombe en opposition arc-boutant tout son dos en extension forcée. Elle s’effondre par terre fauchée par la douleur. Au bout de quelques minutes elle se relève avec seulement une belle douleur au dos. Ouf.
Sur 200m Louise Cavelier revenant de blessure n’a pas pu faire grand-chose mais doit déjà se féliciter d’avoir pu courir malgré une blessure aux ischios-jambiers il y a quelques semaines.
Enfin sur 400m haies le coach et l’athlète s’alignaient pour le meilleur. Romain Flambard une semaine après son titre en Masters réalise son meilleur chrono de la saison en 58’’46 tenant la dragée haute aux ‘’petits jeunes’’ de vingt ses cadets. Quant à Yanis Gimay il poursuit son ascension et engrange de l’expérience en vue des Frances du 5-6-7 juillet. Après avoir fait une petite erreur sur sa quatrième haie en série le samedi (il égale tout de même son record personnel) il corrige le tir en finale le lendemain battant ainsi son record avec 55’’61 personnel. On poursuit l’apprentissage de belle manière et la préparation se passe donc très bien pour Yanis.
Tous les résultats
Les résultats des gabsiens


Ecrit par Romain le lundi 24 juin 2019
Lien permanent

Les demi-fondeurs de sortie

Tout a commencé fin mai avec Angeline, présente sur les Foulées Cauchoises. 5 courses en trois jours et 68km à parcourir. Un nouveau challenge qu'elle réussit avec brio. Rigoureuse dans ses entraînements et à  l'écoute des conseils, Angéline boucle ce joli défi à la troisième place chez les féminines. Bravo à elle.

Ce dimanche 16 juin ce fut tout un groupe présent au marathon de la liberté à Caen. Jour de la fête des pères mais matinée occupée à parcourir les 42km195 pour devenir marathonien. Objectif réussi pour tous, aucun abandon, et pourtant...
Nos gabsiens sont courageux, la fin de préparation a été rude pour certains avec quelques ennuis de santé "vive les microbes" mais tous étaient au départ en sachant que cela allait être dur. Chez les hommes, Michael Bouvier avait pour objectif moins de 4h00 et c'est objectif atteint en 3h55. Bravo à toi. Mathias Lefevre qui était également ennuyé par des petits soucis physiques durant la course, sort satisfait de son premier marathon.
Yoann Bicherel touché par "les microbes" gère son effort malgré la souffrance, sa deuxième expérience sur la distance, pas la meilleure mais une expérience supplémentaire pour la suite.
Nicolas Poret content d'en finir, content d'avoir pris cette expérience et satisfait de la performance. Un chrono qui ne reflète pas son niveau comme pour beaucoup de ces camarades, mais pour lui c'est décidé il y en aura d'autres pour descendre le chrono.

Chez les femmes 

Virginie Bicherel, touchée par tous ces microbes la semaine du marathon, pioche dès le 12ème kilomètre, mais termine en 3h40, une performance qui lui permet d'être championne de Normandie. (un titre qui sera à défendre l'an prochain). Katya Noel toujours souriante au départ et cela jusqu'au 20ème kilomètre ou une ancienne blessure mal soignée resurgit et les 22km195 restant sont durs mais son expérience et sa détermination l'emène jusqu'au bout. Françoise Bisiaux, 68ans, boucle son premier marathon en 4h51, une belle performance qui la place sur le podium chez les Master. Championne de Normandie en M3. Un très grand bravo.

Un très grand bravo à vous tous, maintenant place au repos et nous nous retrouvons pour la saison prochaine. 


Ecrit par Florian le lundi 17 juin 2019
Lien permanent

15-16 juin: Week-end encore bien rempli au GABS

Ce fut un week-end chargé pour le GABS. Quatre objectifs étaient menés de front par le GABS. En effet le trail des cinq châteaux, les régionaux estivaux à Tourlaville, les championnats masters à Dreux et le marathon de Caen.
Les bénévoles du GABS ont participé à l’organisation du trail de Villequier des 5 châteaux en soutien de l’équipe organisatrice. Ils ont notamment animés l’atelier jeunes. Ce fut un plaisir.

Par ailleurs les régionaux estivaux qui sont un objectif pour quelques athlètes se déroulaient à Tourlaville près de Cherbourg. Au propre comme au figuré le beau temps n’était pas présent et les réussites seront peu nombreuses. Les gabsiens subissent des averses glaçantes et les performances ne sont pas au rendez-vous. Le dimanche les performances ne seront pas au rendez-vous non plus en raison d’un vent persistant et fort. Hugo Dalla et Quentin Pigot chuteront sur 800m. Les rayons de soleil viendront de Morgane Dalla championne régionale sur 400m cadette, Yanis Gimay qui domine également sur 400m haies cadet, Adrien Péralta qui malgré une course difficile arrache une deuxième place sur 400m et enfin David Lepiller troisième sur 400m espoirs. Elise Moro réalise également des courses solides conformant sa bonne forme actuelle.
Les résultats complets
Les résultats des gabsiens

Les gabsiens avaient également un autre défi. Des athlètes du groupe entraîné par Florian Courraëy s’alignaient sur le marathon de Caen. Le marathon reste toujours une aventure personnelle. Et l’aventure a été difficile pour la majorité des athlètes et seuls Françoise Bisiaux et Mickaël Bouvier s’en tirent bien en réussissant à atteindre leur objectif. Françoise sera même classée deuxième dans sa catégorie d’âge. Virgine Bicherel malgré un objectif chronométrique non atteint sera sacrée championne de normandie de marathon. Félicitations.
Les résultats complets
Les résultats des gabsiens

La performance du week-end viendra de Romain Flambard qui à Dreux décroche le titre de champion de France Masters sur sa discipline de prédilection le 400m haies. Dominant sa course et poussant à la faute ses adversaires, il mène la course de bout en bout pour s’attribuer un titre qu’il chassait depuis quelques années. Revenant de loin suite à des fissures des deux ménisques, et refusant l’opération, le travail en musculation et réathlétisation a été très conséquent pour pouvoir courir. Après une année blanche il a pu enfin s’aligner en compétition avec plaisir et envie.
André Kadi continuera également sa collecte personnelle puisqu’il finit champion sur 100m, et médaillé d’argent sur 200m et 400m. Félicitations.
Les résultats complets
Les résultats des gabsiens

Les prochaines échéances sont les championnats interrégionaux à Angers les 22 et 23 juin, l’équip’athlé benjamins-minimes à Val de Reuil le 23 juin.


Ecrit par Romain le lundi 17 juin 2019
Lien permanent

Le 15ème meeting de Lillebonne passe entre les gouttes !!

La chance a souri à l’organisation du GABS, le meeting de Lillebonne s’est déroulé sous un ciel ensoleillé même si quelques rafales de vent rappelaient la tempête de la veille.

Les athlètes invités ont répondu présent, et dans ces conditions météo favorable, la compétition ne pouvaient être que de qualité, pour preuve 3 records de stade ont été battu.

Un grand MERCI en premier lieu aux jurys qui ont répondu présent pour ce 15ème meeting, sans qui la compétition ne pourrait avoir lieu.

Le meeting s’est ouvert sur les 100m avec la victoire de Lesly Régulier du Lille Métropole Athlétisme en 11’’95. Elle devance Anne Maquet (12’’09) et Romane Cruchon (12’’21).

Sur le 100m Handisport, pour la première fois organisé à Lillebonne, c’est Lucile Razet de l’ES falaise, qui l’emporte en 13’’78.

1er concours du meeting, le lancer de disque femme a tenu toutes promesses, avec la présence de 5 athlètes du top 20 français. Maëlle Philippe, Rouennaise d’origine, maintenant licenciée au Lille Métropole Athlétisme, a très bien lancé le concours avec un premier jet à 53m19, battant d’entrée son record personnel et le record de la piste de Lillebonne (et donc du meeting).  Elle réalise un concours régulier avec un 2nd jet à 52m87 et un dernier jet à 53m15. Elle remporte le concours devant deux athlètes du CA Montreuil, 2cm seulement les séparant : 52m82 pour Marie-Francine Mvoto Abeng et 52m80 pour Mélanie Pingeon.

Dans le concours du lancer de Javelot, C’est Grégory Camus, également du Lille Métropole Athlétisme, qui a dominé les débats avec un javelot expulsé à 65m27. Il devance Sébastien Aubert du Stade Villeuneuve sur Lot (62m18) et Nicolas Yoyo du Ca Montreuil, 2nd l’an passé (61m81).

Nouvellement au programme du meeting, le saut en longueur homme a vu l’excellente participation du Togolais, Roméo N’Tia. Il a d’entrée écrasé le concours avec un saut à 7m78, explosant de plus de 50cm le record de la piste et donc du meeting. Le 2nd, relégué à 67cm, réalise tout de même 7m11. Il s’agit de Guillaume Fleuter d’Aigle Mortagne, 7 petits centimètres devant l’athlète de Côte d’Ivoire, Thierry Konan (7m04).

Place aux courses avec le 400m haies homme. La course était serrée avec 3 athlètes déboulant ensemble après la 8ème haie, à 100m de l’arrivée. C’est finalement l’Algérien Saber Boukemouche qui l’emporte en 50’’47, tout proche de son meilleur chrono de la saison réalisé au Caire début avril. Mickaël Bertil, de l’EFS Reims, vainqueur du meeting en 2015, réalise également un excellent chrono, 50’’58, à 2/10 de son record, et termine 2nd. Le Jamaïcain Sheldon Williams se classe finalement 3ème en 51’’54, un chrono loin de ses ambitions, lui qui vise la sélection dans l’équipe de Jamaïque pour les prochaines échéances internationales. A noté la 4ème place de Maxime Ténière, du stade Sottevillais 76, qui peaufine sa reconversion sur 400m haies et s’approche des minimas pour les championnats de France Elite en établissant son nouveau record personnel en 53’’20.

Sur 800m, la course de Cynthia Anaïs était attendue. La demi-finaliste des derniers championnats du monde a effectivement remporté aisément la course, bien emmenée par Audrey Nkamsao, en 2’04’’48. Derrière, le classement s’est dessiné dans le dernier virage, c’est la Portugaise Salomé Alfonso (2’06’’71) qui a pris le dessus sur Lucie Lerebourg (SPN Vernon)(2’08’’44). La Marocaine Marwa Nasri réalise une belle remontée mais termine sur les talons de la 3ème en 2’09’’46.

Sur 200m, en l’absence de Loïc Naprix, appelé en sélection en équipe de France, la course était ouverte. C’est le Rémois Ismaël Diop qui l’emporte en 21’’29, son meilleur chrono de la saison, devant Maxime Ténière, qui réalise son meilleur chrono de la saison, quelques heures après sa bonne performance sur 400m haies (21’’53). Pour compléter le podium, Innocent Bologo (Stade Sottevillais 76) termine en 21’’60, lui qui plus tôt dans la journée avait remporté le 100m en 10’’70.

Enfin, dernière épreuve élite du meeting, le saut à la perche femme a été un peu perturbé par le vent. Elise Russis et Mathilde Mas (du Stade Sottevillais 76) ne sont pas parvenue à franchir les 4m05 demandés et s’arrêtent toutes deux à 3m85. 2ème et 3ème du concours, Eloïse Genissel (Caen AC) et Louise Greco (Pont-Audemer AC) terminent 3ème et 2nde avec 3m95 départagées aux essais (l’une ayant franchie la barre au premier essai, l’autre au second). La belge Mélanie Vissers s’est sort quant à elle plus favorablement puisqu’après avoir effacé la barre de 4m15 au 3ème essai, elle a tenté son record personnel et le record de Belgique : 4m26. Elle n’y est malheureusement pas parvenue mais avec 4m15 elle remporte le concours et améliore le record du meeting et le record de la piste de 12cm.

Du côté du GABS, quelques performances sont également à mettre en avant : Quentin Pigot remporte le 800m en 1’56’’36. Sur la même distance Morgane Dalla Libéra établi un nouveau record avec 2’31’’33. Sur 400m haies cadet, Yanis Gimay confirme son chrono de la semaine passée, avec 56’’36. Sur 200m Adrien Péralta signe un bon 22’’61.

Retrouvez les résultats de l'animation jeunes ici

Le 15ème meeting de Lillebonne a donc a nouveau été à la hauteur de sa réputation, malgré l’absence de Label National.

Cette réussite, c’est tout un club qui la porte :

  • Les bénévoles en amont, responsable de la communication vers la presse, les élus, les athlètes, les jurys, responsable des récompenses, des lots, du matériel, de la buvette,  responsable du transport des athlètes (avec les aléas que cela comprend les soirs de tempête !) ;
  • Les bénévoles présents le jour J, pour préparer le stade, transporter les athlètes, pour gérer les courses, les concours, l’accueil des jurys, des athlètes et des jeunes, responsable de prises de vues, des navettes entre secrétariat et juges à l’arrivée, de la sécurité à l’entrée du stade, de la mise en place des podiums, le rangement du stade après cette journée harassante.
  • Les bénévoles encore présents pour ramener les athlètes à la gare de bonne heure le dimanche matin, rapporter les plantes, le matériel de la ligue, le matériel de la buvette et communiquer le bilan financier aux collectivités locales.

Un très grand BRAVO et MERCI à tous !!!

Bien sûr, rien de ceci ne serait réalisable sans l’appui financier et technique de la ville de Lillebonne.

Un grand merci à la ville de Lillebonne et ses services.


Ecrit par Florian le mercredi 12 juin 2019
Lien permanent